Marais de l'Anglade : 36ha en gestion !

Date de l'actualité: 
16/12/2020

Près de 40% des marais de l'Anglade sont aujourd'hui préservés de manière pérenne et gérés en faveur de la biodiversité.

Richesse économique locale jalousée par ses habitants jusqu'au début du XXème siècle, abandonné dans l'après-guerre lorsque les tôles et autres matériaux de construction modernes ont remplacé la "rouche" dans les architectures traditionnelles, rescapé d'un projet de décharge publique dans les années 70, puis d'un incendie dans les année 80, le marais de l'Anglade, trésor de biodiversité, est aujourd'hui au coeur des préoccupations de nombreux acteurs du territoire grâce à son inscription dans le réseau Natura 2000 en 1996.

Sous la houlette de la LPO, structure animatrice historique depuis 1996, de plus en plus de propriétaires des 300 parcelles qui composent les presque 90ha de la cuvette tourbeuse de l'Anglade ont rejoint le projet, soit en souscrivant des contrats Natura 2000, soit en confiant la gestion de leur parcelle à la LPO, soit en cédant leur bien au CEN Nouvelle Aquitaine afin de sécuriser ce foncier au service de la biodiversité.

En 2009, 3 pionniers permettaient la restauration des premiers 4 ha du marais.

Aujourd'hui, nous sommes fiers de vous annoncer que, désormais, 36 ha sont ainsi sécurisés et gérés en faveur du Vison d'Europe, du Vertigo de Desmoulin, de la Gesse des Marais, de la Locustelle luscinioïde, de l'Orchis des marais et bien d'autres trésors encore, nichés au coeur de cet espace. 

Le challenge est grand : la gestion conservatoire développée sur les parcelles (suppression des arbustes, remise en place de fauches périodiques d'entretien), indispensable, permet de freiner le phénomène de boisement spontané qui a suivi l'abandon des usages de récolte traditionnels de la "rouche".  Mais cela ne suffira pas à sauver ce marais fragilisé par l'assèchement engendré par les trop hauts niveaux de prélèvements d'eau sur le bassin versant de la Charente. Pour cela, seules les actions fortes par tous les acteurs de la gestion de l'eau, de l'amont à l'aval du Fleuve Charente et de son bassin versant, permettront un succès durable !

 En savoir plus sur le marais de l'Anglade